Donner le meilleur de soi: le principe de l’artisan.

Je n’ai jamais été très habile de mes mains. On me disait même souvent que j’avais deux mains gauches, ou que j’étais un Pierre Richard. Cette situation ne me dérangeait pas plus que ça pendant ma scolarité au collège, au lycée, et même lors de mon entrée à la fac. J’ai toujours été le premierPoursuivre la lecture de « Donner le meilleur de soi: le principe de l’artisan. »