Vivre

Je me sens vivant

Lorsque la cigarette fait battre mon coeur

Lorsque l’alcool se marie avec mon sang

Et que de mon esprit s’échappe toute peur

Une chaude quiétude se répand

Dans mes tempes qui s’agitent et me rappellent 

Que le temps court, que rien n’est éternel

Que notre poussière se dispersera au vent

La vie enseigne à ses élèves

A ne pas craindre le lendemain

Et quand la présent est imbibé de vin 

Le passé semble déjà si lointain

Publié par massivaaitsalem

Entrepreneur soucieux de se développer.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :