Vous n’avez pas honte?

Il y a une phrase qui m’a marqué depuis mes 17 ans.

“Si tu n’as pas honte de la personne que tu étais il y a un an, c’est que tu n’as pas assez progressé”.

Je ne vous poserai qu’une seule question. Avez-vous honte de la personne que vous étiez il y a un an?

Prenez le temps d’y réfléchir, prenez un stylo et une feuille de papier et faite le point. Que faisiez-vous il y a un an, jour pour jour? Au niveau professionnel, personnel, intellectuel, au niveau de votre personnalité, de vos projets.

Allez-y, notez tous ça sur une feuille de papier. Vous devez avoir devant vous votre bilan. Si vous ne le faites pas aujourd’hui, croyez-vous que vous le ferez demain? Bien-sûr que non. S’il y a bien une chose à faire aujourd’hui, une seule chose qui vous prendra cinq minutes mais qui changera votre vie, c’est bien celle-ci. C’est facile de se plaindre, se plaindre que rien de nouveau ne vous arrive, rien ne change, tout est à la même place, pire encore, tout se dégrade… Votre vie continuera à stagner ou à s’effondrer si vous ne prenez pas ces cinq foutues minutes pour faire le point.

La vie n’est pas faite pour rester à sa place. Notre ancêtre parcourait le monde, des milliers de kilomètres à pied; leur instinct leur ordonnait de le faire et je refuse de croire que nous ayons perdu cet instinct. 

Je vous enseigne le surhomme; l’homme est fait pour être dépassé”, écrivait Nietzsche dans Ainsi parlait Zarathoustra.

Arrêtez votre lecture et faites votre bilan.

Merci.

Voilà. Vous venez probablement de sauver votre propre vie…

Avez-vous honte de votre vous du passé, ou en êtes-vous fier? 

Si vous en êtes fier, cela signifie que vous n’avez pas progressé, qu’en un an, rien n’a vraiment changé, rien ne s’est vraiment amélioré.

Si la honte vous saisis, félicitations, cela signifie, au moins, que vous avez conscience qu’il faut vous bouger. Quel est l’objet de votre honte? Du surpoids, un manque de culture, une précarité financière, des difficultés avec les filles, avec les gens en général?

Maintenant que vous avez tous ces éléments en main, qu’attendez-vous pour les corriger? Qu’attendez-vous pour ouvrir un livre, pour faire des pompes, faire des rencontres, pour vous éduquer financièrement? 

Pour ma part, je me souviens de la personne que j’étais il y a un an, le 19 mars 2019. J’avais fini mes partiels, j’étais à la recherche d’un stage: j’étais dans un état misérable. Mes journées commençaient à 11 ou 12 heures, dans ma chambre de chez mes parents. Je consultais mes mails, désespéré de recevoir une réponse faisant suite à ma 367ème candidature. Je me levais, allumais mon ordi et passait quatre bonne heures sur Youtube, écoutant de la musique, m’abrutissant de vidéos inutiles, jouant au poker en ligne. Je sortais dehors en haillons, sans argent, déambulant sans but dans la capitale, comme un fantôme, errant, regardant les gens avec envies…

Aujourd’hui je travaille à Moscou, je rencontre du monde, j’ai un business, je ne perds pas mon temps, je suis plus mûr, plus sûr de moi, bien dans mes bottes. J’ai honte de la personne que j’étais, mais la route est encore longue et tout reste à accomplir. Ma vie a complètement changé.

Rien n’est impossible.

Souvenez-vous toujours que là où il y a une volonté, il y a un moyen.

AIT-SALEM Massiva

Publié par massivaaitsalem

Entrepreneur soucieux de se développer.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :