Comment sortir de sa zone de confort

Les meilleures choses de ma vie me sont arrivées lorsque je suis suis sortis de ma zone de confort. C’est à ces moments-là que je me suis rendu compte que mon existence pouvait être intéressante, que je pouvais rencontrer des gens, sortir, apprendre et ne jamais m’ennuyer.

Je me souviens d’un de ces moments.

Je venais de débarquer dans une nouvelle ville où je ne connaissais presque personne. Je m’étais fait quelques amis à la fac, mais je me suis lassé rapidement d’eux, pour les raisons que j’évoque dans l’article sur les personnes toxiques.

Lire aussi: Les personnes toxiques

J’avais besoin de changer d’air. J’étudiais les langues et beaucoup d’étudiants étrangers venaient dans cette ville en Erasmus. Je ne savais pas où les rencontrer? A cette époque, je n’allais ni au café ni des les bars, et même si je les entendais souvent parler dans le bus, je n’osais jamais les aborder.

Je découvre qu’il existe une association qui organise des événements avec ces mêmes étudiants étrangers.

Je m’inscris immédiatement et on m’invite à une réunion hebdomadaire, le mardi entre 18 et 20h. Je ne connais personne dans cette association. Je pensais automatiquement au rejet: « Et si ces gens ne m’acceptaient pas, et si je ne trouvais pas ma place? »

La boule au ventre, je décide de m’y rendre et de voir comme cela allait se passer; au pire, je ne perdrais que deux heures. En y réfléchissant bien, quoi qu’il arrive, je ne perds rien. Sortir de ma zone de confiance me fait gagner de l’expérience.

Une fois sur place, je me présente et j’essaye de bavarder avec les gens. Ceux qui connaissent le milieu associatif savent que les bénévoles se créent un cercle et des habitudes qu’ils ont du mal à quitter. Sur la dizaine de bénévoles, seuls deux ou trois m’ont réellement accueillis.

La réunion passe assez vite, on m’invite à revenir mardi prochain. Je ne me suis pas senti tout à fait à l’aise ce jour-là, mais je ne me suis pas senti non plus rejeté. Je décide de revenir. J’ai brisé glace, le plus dur est déjà derrière moi.

Je suis resté dans cette association un an et demi, on m’a confié des responsabilités, je me suis fait de bons amis, j’ai rencontré des centaines de gens lors d’événements que j’organisais. L’association me poussait chaque semaine à sortir de ma zone de confort.

Imagine ce que j’aurais raté si j’étais resté chez moi…

Imagine maintenant ce que tu perds à chaque fois que, par crainte ou par timidité, tu ne sors pas, tu ne bouges pas. Prend le temps de te le représenter.

Vraiment, fais-le.

Toutes ces fois où tu as vu une fille qui te plaisait mais que tu es resté tétanisé à la simple idée de lui dire bonjour. Toutes ces soirées où tu n’es pas allé parce que tu ne connaissais personne. Toutes ces activités passionnantes, ces voyages que tu as raté à cause de ces putains de croyances limitantes.

Il faut du courage pour sortir de sa zone de confort. Je reconnais que ce n’est pas évident et moi-même, je ne saisis pas encore toues les opportunités, il mes reste du travail.

Lire aussi: Rien n’est impossible: quatre citations

En plus du courage, il faut le déclic. Si tu commences à en avoir marre de rester bloquer chez toi ou sortir aux mêmes endroits avec les mêmes têtes, alors il est temps de quitter ta zone de confort.

Si tu habites dans une grande ville ou une ville moyenne, tu peux télécharger l’application Couchsurfing. Cette application te permet d’héberger des voyageurs; tu peux tomber sur des gens passionnants. Tu n’es pas obligé d’héberger, l’application te permet de trouver des événements auxquels participeront des locaux et des étrangers.

Quel meilleur moyen de rencontrer du monde et de pratiquer les langues?

J’y participe régulièrement à Paris, et je peux t’assurer que l’on ne s’ennuie jamais.

Tu peux également débuter une activité collective (sport, atelier d’écriture, club de discussion, échecs…), c’est un très bon moyen de découvrir des choses.

Si vraiment tu as des couilles, tu peux tenter des castings ou même trouver un petit rôle de figurant pour un film ou une production amateur.

Ce site est totalement gratuit; tu peux tomber sur des offres bien rémunérées. J’ai participé à un casting pour une pub iPhone payé 10000 euros. Je n’ai pas été choisi… Tu comprends ma douleur quand je la vois à la télé?

Des groupes facebook recueillent des offres, le plus souvent non rémunérés; le plus important est de sortir, de découvrir et de rencontrer des gens.

Enfin, tu peux partir voyager un week-end seul dans un pays étranger. J’ai fait ça une fois à Londres pour deux jours; je te raconterais peut-être cette expérience…

Tu l’auras compris, il existe des centaines de possibilités de sortir de sa zone de confort; ce n’est qu’une question de volonté et de courage.

Serais-tu moins courageux d’un autre?

J’en doute.

AIT-SALEM Massiva

Publié par massivaaitsalem

Entrepreneur soucieux de se développer.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :