La philosophie est morte

Rejoignez 21 autres abonnés

La philosophie est morte.

Tu as bien lu: la philosophie est morte.

Je dirais même plus: la philosophie est morte et enterrée.

C’est une réalité compliquée à concevoir, mais c’est pourtant la réalité.

Je vais être direct avec toi, pas de bla bla, pas de démagogie, pas de branlette intellectuelle. Je n’ai rien à te vendre; je peux me permettre de te dévoiler le fond de ma pensée.

L’ARGENT

Oui, je sais.

L’argent.

Dans notre imaginaire collectif, l’argent, c’est le mal absolu. Et c’est normal que les gens pensent comme ça. Dans notre monde, on peut tuer pour de l’argent, on peut se fait tuer pour de l’argent, on peut voler, mentir, être violent, tricher, trahir, mettre des gens dans la merde pour de l’argent.

C’est pas beau, c’est même dégueulasse, mais c’est comme ça que le monde fonctionne depuis des milliers d’années, et le monde n’est pas prêt de changer.

Mais qu’est ce que tu peux faire sans argent? Où peux-tu aller sans argent? Comment peux-tu te mettre en sécurité, toi et ta famille, sans argent?

Bien sûr, tu peux t’isoler dans les bois, dans une cabane que tu auras construite de tes propres mains, tu peux vivre en quasi-autonomie avec pas d’argent ou alors, cent ou deux cents euros par mois, mais honnêtement, qui souhaite vivre comme ça ?

Mark Twain avait une phrase très juste: « Tout le monde déteste l’argent, mais personne ne peut vivre sans ».

Tout est dit.

Tu connais la fable de La Fontaine, celle du renard et du raisin? Un renard voulait manger des raisins, mais il ne put les atteindre. Dégoûté de son échec, il se mit à maudire le raisin.

On hait ce que l’on ne peut avoir.

Tu te reconnais dans cette phrase ?

C’est normal, et en fait, ce n’est même pas de ta faute.

Surtout si tu es Français.

Rejoignez 21 autres abonnés

Dans notre beau pays communiste, on a toujours tendance à mépriser celui qui a réussit, celui qui n’est pas resté à sa place, l’ambitieux, le mec qui a eu les couilles de quitter sa mentalité de merde et qui a su s’en sortir.

Si quelqu’un réussit, c’est forcément qu’il a été pistonné, il a eu de la chance…

Et si moi je ne réussis pas, c’est à cause d’untel, ou d’un autre qui a voulu me baiser…

Le rapport avec la philosophie?

Ce n’est pas la philosophie, ce n’est pas la sagesse qui t’apporte le pouvoir.

Le pouvoir recouvre beaucoup de concept: la liberté financière, la liberté géographique, le pouvoir de faire ce que tu veux vraiment, où tu le veux vraiment, avec qui tu veux vraiment. Oui, le pouvoir de choisir ses amis par exemple.

En fait, le pouvoir dont je te parle, c’est le pouvoir d’arrêter de subir. Arrêter de subir une ville ou un pays qui t’empêche de t’épanouir (si tu vis à Paris, c’est que tu as gâché ta vie), de subir des gens toxiques qui passent leur vie à se plaindre, ou à se suicider quotidiennement avec des clopes devant Netflix.

En gros, arrêter de subir ta vie et enfin prendre les rênes.

Tu te reconnais encore dans ce que je viens d’écrire? Eh oui, mais c’est normal, t’as été formaté toute ta vie. Mais pas que toi.

Moi aussi.

Moi aussi on m’a mangé la tête avec toutes ces histoires, mais j’ai toujours su qu’à un moment, je changerai de mentalité et je commencerai à vivre non pas la vie que j’ai toujours vécu, mais bien celle que désire ardemment.

Je te parle de liberté.

Tu dois penser: mais qui c’est ce type de 22 ans qui ose me parler comme ça. Qu’est ce qu’il connaît de la vie?

Je te répondrais: Si tu adores ta vie, pourquoi lis-tu cet article? Et pourquoi es-tu entrain de continuer à lire?

Mais ta question est légitime.

Pourquoi est-ce qu’un connard de 22 ans te donne des conseils? Après tout, je suis aussi un esclave, je ne suis pas plus libre que toi, pas plus riche, pas plus intelligent, pas plus beau…

Mais tu ne penses pas qu’un mec qui dit publiquement ce qu’il pense, en affichant son nom, c’est une preuve de liberté?

Combien de personnes ont les couilles ne serait-ce, dans leur vie de tous les jours, de dire ce qu’ils pensent vraiment?

Pas beaucoup. Très peu. Voire personne.

Et tu le sais mieux que moi. On a peur de perdre en popularité, on a peur de se faire exclure socialement. Et moi, j’en ai ma claque de ça. J’en ai marre de vivre cacher, de ne pas pouvoir parler de mes ambitions, de mes idées.

Mais plus que ça, j’aime enseigner, j’adore enseigner, transmettre, augmenter les gens.

Ouais, j’adore faire ça, j’ai envie de faire ça de ma vie. J’ai des connaissances et des expériences qui pourraient même t’intéresser, t’aider à t’améliorer.

Je te parle pas de développement personnel à la con, c’est plus profond que ça…

Le rapport avec le fric?

Tu le vois toujours pas?

C’est l’argent qui t’apporte le pouvoir, le pouvoir d’être qui tu veux et de vraiment être libre.

Des philosophes au SMIC et au RSA il y en a des millions.

Tu crois qu’ils sont libres?

Mes parents étaient au RSA et ensuite eu SMIC.

Tu crois qu’ils étaient libres?

Jamais de la vie. Qu’importe la philosophie que tu as: quand tu galères pour te nourrir, te vêtir, te payer et entretenir une bagnole, faire une sortie cinéma, tu peux être Socrate, mais crois-moi que tu ne seras pas libre.

Tu veux briser tes chaînes?

Abonne-toi, et on se revoit très bientôt pour un nouvel article.

Rejoignez 21 autres abonnés

AIT-SALEM Massiva

Publié par massivaaitsalem

Entrepreneur soucieux de se développer.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :