Donner le meilleur de soi: le principe de l’artisan.

Je n’ai jamais été très habile de mes mains. On me disait même souvent que j’avais deux mains gauches, ou que j’étais un Pierre Richard. Cette situation ne me dérangeait pas plus que ça pendant ma scolarité au collège, au lycée, et même lors de mon entrée à la fac. J’ai toujours été le premier de le classe, plongé dans mes études, uniquement désireux d’avoir des bonnes notes; je négligeais les travaux manuels autant que le sport. Deux monumentales erreurs que je regrette encore aujourd’hui.

Heureusement, j’ai repris ma vie en main en commençant en premier lieu par pratiquer un sport. J’ai commencé avec la musculation initialement pour des raisons esthétiques, mais ce sport m’a apporté bien plus que des muscles. J’ai pu prendre confiance en moi, connaître mon potentiel, m’affirmer et développer un état d’esprit solide pour conduire ma vie.

La musculation nécessite de se servir de son corps bien entendu, et au fur et à mesure, une question se posait: « Certes, je commence à être bien bâti, j’arrive à soulever des charges de plus en plus lourdes, mais à quoi cela me sert il? J’ai beau être fort et avoir un physique imposant, tout cela m’est inutile si je ne sais pas me servir de mes dix doigts ».
Je ne fut pas le seul à avoir eu cette impression qu’il manquait quelque chose à ma construction. Dès lors, je compris que je devais impérativement combler mes lacunes en ce qui concerne les travaux manuels (et puisque je l’ai fait pour le sport, il n’y a pas de raison que je n’y arrive pas pour ce domaine).

Je m’intéressais au bricolage, au bûcheronnage, à la maçonnerie, à la mécanique… à tous les travaux manuels que j’avais injustement négligé auparavant. Travailler de ses mains et construire quelque chose avec de la volonté et du savoir-faire rend fière et permet de s’épanouir.

Comment changer une roue de voiture
Les travaux manuels, en plus d’être intéressants, sont très utiles et permettent de développer notre débrouillardise.

Un jour, je voulu en savoir plus sur la construction de bateaux en bois assez basiques. J’ai recherché sur Youtube et suis tombé sur cette vidéo d’artisans et d’ouvriers qui construisaient un bateau. Ils ponçaient, enfonçaient les clous dans le bois, tordaient les planches pour en faire la coque… Des hommes passionnés qui travaillaient de leurs mains individuellement pour réaliser ce projet commun. Une dizaine d’hommes suant, peinant à transformer la matière pour avoir le plaisir de contempler leur création flotter sur la mer et prendre le large.

Je pris beaucoup de plaisir à regarder cette vidéo; d’autres utilisateurs exprimèrent le leur dans les commentaires. Beaucoup de gens trouvaient un charme particulier à ce genre de vidéo, et donc, à l’artisanat dans son ensemble. Mais au fond, quelles sont les valeurs de l’artisanat?

  • Prendre le temps de travailler. Nul besoin de se précipiter. Dans l’artisanat, ce qui compte, c’est uniquement la qualité. Un menuisier sera jugé sur la qualité de sa pièce, pas sur la quantité produite.
  • Toujours soigner son travail. L’artisan prend son temps, il s’applique et donne le meilleur de lui même. Il sait qu’on l’attend sur la qualité; il fera donc tout son possible pour présenter un travail soigné.
  • Considérer les détails comme autant important que tout le reste. C’est un principe bien plus fondamental qu’on imagine. Les détails, c’est ce qui fait qu’une bonne oeuvre deviendra excellente, qu’un bon peintre deviendra excellent, qu’une bonne voiture deviendra excellente… Ce principe fonctionne pour toutes les choses de la vie.
    Lorsque je regarde une oeuvre, je me demande à chaque fois: « Pourquoi le peintre s’est il donné autant de peine à peindre ce pli sur cette robe, cette fissure sur ce rocher, ce contraste de lumière sur un visage que l’on voit à peine au fond… »
    C’est vrai, pourquoi prendrait il cette peine, surtout qu’il sait bien que 98% des gens qui regarderont sa toile n’y penseront pas? Il la prend parce qu’il sait pertinemment que si les gens ne remarqueront pas la présence de ces détails, ils remarqueront systématiquement leur absence. Je répète parce que nous avons là un principe intéressant: les gens remarqueront toujours les défauts et rarement les qualités de quelqu’un ou de quelque chose. Une fois que vous avez compris ça, vous pouvez dès maintenant transformer une bonne chose que vous avez produite en une excellente chose. C’est ce que j’appelle le principe de l’artisan (les peintres et les sculpteurs sont au fond des artisans).
Nota Bene
Cette peinture m’a toujours fasciné grâce à la quantité impressionnante de détails qu’elle comprend (le visage des soldats au fond, leur expression, leur armure…).

Si j’avais connu ce principe auparavant, bien des choses auraient été différentes dans ma vie… Lorsqu’une tâche ne m’intéressais pas, je la bâclais. A quoi bon s’appliquer à construire quelque chose, à s’impliquer, s’il n’y a que moi pour le remarquer? C’est là un deuxième point très intéressant: il y a une sorte de fierté à être le seul à savoir que le travail est bien fait. A défaut de vouloir plaire aux gens tout en sachant pertinemment que quoi que vous fassiez de bien, il y a peu de chances qu’ils le reconnaissent, faites-le au moins pour vous, faites-le surtout pour vous.

Essayez de prendre un maximum de plaisir à votre labeur. Prenez votre temps, soignez-votre ouvrage, vérifiez-le régulièrement, n’attendez pas la fin pour apporter les modifications nécessaires. Donnez le meilleur de vous-même en soignant les détails. Si vous n’arrivez pas à y prendre du plaisir, pensez alors à celui que vous aurez après avoir finit (en ayant tout donné bien sûr).

Je débute mon blog et dois donc le construire de la meilleur manière possible; si je vois un couac ou quelque chose qui me déplaît, je le corrige aussitôt, même si je sais que ça ne vous empêchera pas de continuer à lire mon travail.

Enfin, le seul moyen de progresser est d’appliquer les conseils que l’on reçoit. Essayez d’appliquer les principes énoncés dans l’article ne serait-ce qu’une semaine et vous constaterez une grande différence dans la qualité de votre travail et de vos œuvres.

AIT-SALEM Massiva

Publié par massivaaitsalem

Etudiant en Relations Internationales à Paris. Passionné de philosophie, de littérature et d'art.

2 commentaires sur « Donner le meilleur de soi: le principe de l’artisan. »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :